Sunday, May 28, 2017

Wearing glasses... and seeing more clearly!

My eyesight has weakened pretty significantly lately. Not only did I have to wear my old glasses again to work on the computer but I missed some important appointments the other day as well, simply because I couldn't read the hour properly. I am getting older and so is my cristalline lens and it feels weird. Sigh.

Every time I get slowed down, like I was this week, I get some sort of revelation about something. It just occurred to me that there is a direct link between how people treat me and how I perceive myself. So, I should stop attracting situations that cause me to have to defend and explain myself and therefore start to be very nice with myself. Does this make sense to you?


Saturday, May 13, 2017

Sankofa

Sankofa is a bird which appears frequently in Ghana traditional art and translates as "go back and get it", or in other words "learn from your mistakes". I went to a fair in Parc Barton two weeks ago and bought a necklace and pendant with this exact symbol. I believe this is spot-on.


Wednesday, May 10, 2017

Arles 1888

La cour du 24 à l'Ilot 13 et ses apparitions magiques...
Philippe, mon voisin de pallier, prend le soleil sur le pas de porte de son atelier. Je lui dit "Oh, Van Gogh, fin du 19e !" mais il s'offusque un peu parce qu'il se voyait pas si vieux.


Tuesday, May 9, 2017

Duel !

On se croirait parfois dans un western avec Olivier. C'est à celui qui photographiera l'autre en premier. Aujourd'hui, il est arrivé équipé à notre rendez-vous au Café Gavroche. Je n'avais que mon très nunuche téléphone portable mais j'ai quand même répliqué. Heureusement qu'il y avait une belle lumière. Voilà ce que ça a donné :


Thursday, May 4, 2017

Site hacké

Aujourd'hui, rendez-vous avec Britta à 9h30 chez Alva Film. Comme elle n'arrive pas, je l'appelle. Elle m'annonce qu'elle a été retenue parce que le site de la production a été hacké par des extrémistes turcs. Pendant un instant, je pense qu'elle plaisante mais non, je vais voir et c'est vrai. Incroyable !



Tuesday, May 2, 2017

Photographie d'un film sombre

Je retrouve peu à peu mes esprits depuis la fin du tournage et je repense à l'équipe de l'image du film de Lora. Julia, la douce Julia dont c'est l'anniversaire aujourd'hui et puis Antonin, Guillaume et Léo. C'est tellement stimulant d'être avec des personnes passionnées !

J'ai la sensation d'avoir beaucoup appris en peu de temps et maintenant je vais me poser les bonnes questions sur la photographie de mes prochains films. Je relis quelques publications sur des chefs-opérateurs plus ou moins connus et tombe sur un extrait de Sombre de Philippe Gandrieux. Sombre ! Non mais Sombre !!! J'avais oublié ça. Elle, elle s'appelle Sabine Lancelin. C'est elle derrière la caméra et qui a fait l'une des plus belles photographies que j'ai pu voir de ma vie de cinévore cinéphile.

Je me souviens bien, j'avais vu le film au cinéma avec Thierry, Frank, Julien, Alex, Rafael, Francois et Véronique, tous mes copains de l'époque à la rédaction du magazine La Clef. On savait qu'on venait de voir quelque chose d'important et d'assez outrageusement révolutionnaire, enfin pour du cinéma français.

Le son dans cette séquence d'intro avec les enfants qui hurlent.
Et l'image. Sous-ex', ça veut vraiment dire sous ecs'.


Monday, May 1, 2017

Repérages à Vernier

Trouver un lieu, des lieux où l'action d'un film (qui n'est pas encore tout à fait écrit), pourrait s'être déroulée. Déambuler et écouter les fantômes des lieux (yôkai) sur ce qu'ils ont à dire sur mon projet. S'ils n'aiment pas, je n'insiste pas. S'ils sont curieux, alors là... Penser aussi aux besoins de l'équipe de tournage (soleil, vent, accès à l'électricité, espace de parking, environnement sonore et plein d'autres choses).

Premier lieu de repérages : Vernier et ses zones industrielles.

Il va falloir que j'aille ailleurs. Les avions traversent le ciel toutes les dix minutes. Ca ne plaira pas du tout à Imad.




Thursday, April 27, 2017

Souvenirs de tournage I

Quelques photographies en vrac, floues, pixelisées, mal étalonnées, parfois vraiment dégueu mais pleines de bons souvenirs, réalisées avec un téléphone portable Switel Rock S4500D.



















Insomnia (slight return)

It's 4.45am and I can't sleep. Same as usual. I wake up and head for the kitchen. Writing is the activity waiting for me right next to the warm baby-bottle, for I feel like a complete toddler again. Crying, hurting, complaining (see previous posts) but also smiling for nothing and enjoying this incarnation like crazy. What's going on with me? I have no idea. And the funniest thing is that I know that I am not the only one experiencing these weird fits of emotions and mood swings. It's a group thing.


Wednesday, April 26, 2017

La devise du jour

Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse.

cruche, nom féminin : 1) récipient doté d'un bec et d'une anse, 2) personne idiote, sotte
se casser, verbe : 1) se briser, 2) partir, s'en aller

Voilà, voilà

Sous la pression acharnée de mes partenaires de tournage (oui Manon, toi en particulier), j'ai ouvert un compte Instagram et pointe comme des miliers d'accros toutes les heures pour guetter mes petits "like" en récompenses. Va bien. La belle affaire.